Elaine Gold - la récipiendaire 2019 du Prix national d’excellence de l'Association canadienne de linguistique

Nous sommes très heureux d’annoncer que la professeure Elaine Gold, fondatrice et directrice du Musée canadien des langues, est la récipiendaire 2019 du Prix national d’excellence de l'Association canadienne de linguistique.

«​ En somme, la professeure Gold est un exemple parfait de la public scholar – le grand érudit qui comble le fossé entre la recherche et le grand public – dans notre discipline. Son travail au sein du MCL, connu du milieu universitaire et du grand public, a permis de créer une synergie autour de questions portant sur la langue et la linguistique articulées de manière accessible et informative. »

Elaine Gold

 

Prix national d’excellence, Association canadienne de linguistique - 2019

L'Association canadienne de linguistique a le plaisir d'annoncer que la lauréate 2019 du Prix national d'excellence est Mme Elaine Gold (U Toronto). Le prix lui sera remis le dimanche 2 juin 2019 au congrès annuel de l'ACL qui aura lieu à la University of British Columbia à Vancouver (C.-B.). Lors de cet événement, la lauréate présentera une allocution portant sur sa recherche.

Wladyslaw Cichocki
au nom du Comité de séléction
Président sortant de l'Association canadienne de linguistique

Professeure Elaine Gold

« La professeure Elaine Gold a fait montre d’un talent exceptionnel quant à sa capacité à communiquer et à diffuser le savoir relatif à la langue et à la linguistique. Son travail au sein du Musée canadien des langues est connu dans le milieu universitaire et non universitaire dans de nombreuses communautés partout au Canada. La professeure Gold détient une maîtrise en histoire de l’art et un doctorat en linguistique de la University of Toronto. Jusqu’à sa retraite en 2017, elle a enseigné à la Queen’s University, puis à la University of Toronto où elle a été coordonnatrice des études sous-graduées et chargée d’enseignement en linguistique.

Son expertise en enseignement porte sur plus d’un aspect de la linguistique et ses travaux de recherche, axés sur le Canada, couvrent plusieurs sujets tels que la sociolinguistique, l’aspect et l’emprunt de mots en yiddish, les variétés d’anglais autochtone et l’anglais canadien. La professeure Gold a fait une contribution remarquable à l’étude de eh en anglais canadien, un domaine de recherche de plus en plus pertinent, et à celle de l’aspect en bungi, une variété de créole à base d’anglais écossais et de cri qui s’est développée pendant la période du commerce des fourrures.

Dans la sphère publique, la plus importante contribution de la professeure Gold vient de son dévouement en tant que fondatrice (2011) et directrice générale du Musée canadien des langues (MCL) (www.museedeslanges.ca). Cette institution unique et novatrice a permis le rayonnement de la linguistique dans une multitude de communautés partout au Canada. Dans son travail, la professeure Gold a été en mesure d’identifier des domaines de recherche portant sur les langues au Canada qui présentent un intérêt pour le grand public, d’identifier les chercheurs et chercheures actifs dans ces domaines, de voir au développement d’expositions muséologiques itinérantes portant sur ces domaines et d’assurer la mise en circulation de ces expositions dans les diverses communautés canadiennes.

Au fil des années, la professeure Gold a recruté et guidé nombre d’étudiants et étudiantes du programme de maîtrise en études muséologiques de la University of Toronto qui, dans le contexte du cours Exhibitions suivi pendant leur dernière année d’études, ont été les concepteurs et les conservateurs des expositions présentées par le MCL. Les expositions du MCL soulignent et célèbrent la diversité de l’anglais canadien, celle du français au Canada et celle des langues autochtones et des langues d’origine parlées au Canada.

La plus récente exposition du MCL, Au-delà des mots : Langues autochtones et dictionnaires, fait suite à la Déclaration des Nations Unies faisant de 2019 l’Année internationale des langues autochtones. Les expositions itinérantes du MCL ont parcouru de grandes distances et ont sillonné le Canada de Victoria à Saint-Jean. À date, ces expositions ont été vues à près de 100 occasions dans des endroits divers tels que les universités, les écoles, les bibliothèques publiques, les centres communautaires, les édifices gouvernementaux, les musées, les sites historiques et même les hôpitaux. Les expositions muséologiques ont été présentées lors de conférences universitaires et à l’occasion de grands événements internationaux, au Pavillon autochtone, lors des Jeux panaméricains de 2015 par exemple, et à la Conférence mondiale des peuples autochtones sur l’éducation (Toronto, 2017).

En 2016, la vision et la mobilisation de la professeure Gold ont permis de développer un site permanent pour le Musée à la Galerie Glendon (Campus Glendon de l’Université York, Toronto). Mis à part ce site permanent, le MCL continue de fonctionner en tant que musée virtuel ayant une présence importante sur les médias sociaux. En 2018, le Musée a lancé sa première exposition virtuelle (en ligne) Échos de la mosaïque/Messages from the Mosaic, et produit un documentaire original, Wampun à deux rangs : la conservation des langues autochtones à Toronto, qui peut être visionné à partir du site internet du MCL. 

En somme, la professeure Gold est un exemple parfait de la public scholar – le grand érudit qui comble le fossé entre la recherche et le grand public – dans notre discipline. Son travail au sein du MCL, connu du milieu universitaire et du grand public, a permis de créer une synergie autour de questions portant sur la langue et la linguistique articulées de manière accessible et informative. L’Association canadienne de linguistique est fière de reconnaître la contribution de la professeure Elaine Gold en lui décernant le Prix national d’excellence pour l’année 2019. »